J’attendais avec impatience la performance de Colin Stetson. J’ai été servi. Magie de la respiration continue, saxo propulsé dans les limbes…

La performance de Colon Stetson ce soir là diffère assez peu de son disque (New History Warfare Vol. 2: Judges), et certains spectateurs en ont été déçus. Néanmoins, il faut bien admettre que la technique de Stetson semble si difficile à maîtriser qu’il n’est finalement pas si étonnant qu’il s’écarte assez peu de la « partition » originale.

Au final, on reste sans voix tant ce que Colin Stetson nous propose est féérique ;  accompagné de quelques boucles qu’il génère lui-même avec son saxophone, de quelques bruits de clés, Stetson nous envoie dans les étoiles. Le monumental saxophone basse se marie à la perfection avec le décor proposé ce soir, à découvrir ci-dessous.

 

 Les photos du concert de Colin Stetson :

 

 Quelques liens :

http://www.confort-moderne.fr/layout.php?r=163&sr=164&ssr=&id_intrazik=99376&id_dp=100347

http://colinstetson.com/